Biographie

Biographie Xavier Durringer

Xavier Durringer portrait paris
Xavier Durringer portrait paris

Né à Paris, Xavier Durringer se passionne très vite pour le théâtre. Il fréquente la réputée Acting International. Au sortir de cette école, il crée, à la fin des années 80, une compagnie théâtrale nommée la Lézarde. Cette initiative lui permet d’écrire et de mettre en scène de nombreuses pièces. Il constitue une troupe avec des comédiens comme Eric Savin, Gérald Laroche, Edouard Montoute ou Jean Miez. Parmi ses oeuvres les plus connues figurent Une rose sous la peau (1988), La Quille (1999), Histoires d’Hommes (2005) et Les Déplacés (2005). Les dialogues qu’il écrit frappent par leur langage cru. Les récits qu’il crée représentent le plus souvent des histoires d’amour torturées et explorent des parcours humains toujours sinueux. Durringer est régulièrement invité au Festival d’Avignon pour y faire jouer ses pièces. Il y a conquis le public depuis ses premières mises en scènes. Nombre de ses textes, parus en France aux Editions Théâtrales, sont traduits dans de nombreuses langues étrangères.

Xavier Durringer passe à la réalisation cinématographique en 1993 avec La Nage indienne, un drame sentimental sur deux hommes et une femme qui essayent de vivre dans l’amour, l’amitié, la nonchalance et l’insouciance. Après cette première tentative, il se tourne vers le polar avec son deuxième long-métrage intitulé J’irai au paradis car l’enfer est ici. Le film fait le récit d’un gangster en quête de rédemption mais condamné malgré lui à la dure loi du milieu. Applaudi dans plusieurs festivals de cinéma dont celui de San Sebastian et de Montréal, J’irai au paradis car l’enfer est ici permet à son cinéaste d’obtenir une certaine reconnaissance critique. Xavier Durringer s’essaye ensuite au film de boxe. Chok dee, sorti en 2004, met en scène un délinquant qui, après un séjour en incarcération, cherche à à changer de vie par le biais des arts martiaux. Durringer tourne aussi quelques courts-métrages et participe à des films collectifs comme 3000 scénarios contre un virus ou Pas d’histoires ! 12 regards sur le racisme au quotidien. En 2011, il réalise cette fois une politique-fiction, La Conquête, qui revisite les dessous de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy entre 2003 et 2007. Le film fait date dans l’histoire du cinéma français : jamais auparavant un long-métrage de fiction n’avait été réalisé sur un Président de la République encore dans l’exercice de ses fonctions. La Conquête est projeté en sélection officielle à Cannes en 2011.

Spectacle de theatre contemporain Paris, de l'Auteur Xavier Durringer. Sortir à Paris, pièces de theatre Paris.

%d blogueurs aiment cette page :